top of page

Je ne suis pas Narcoleptique !

Environ 25% des consultations médicales, concernent la fatigue.


Aussi appelée “asthénie”, la fatigue peut être physiologique, c’est-à-dire normale, ou bien pathologique, c’est-à-dire anormale.


Elle se traduit en général par une lassitude, un manque d’énergie, et une sensation de vide ou d’épuisement. Dans le cas d’une fatigue pathologique, la récupération n’est pas possible malgré le repos et une grande difficulté à accomplir les activités du quotidien s’installe. 


On parle de fatigue chronique lorsque la fatigue pathologique dure plus de 6 mois.


« Certains matins, je me réveille avec l’impression d’avoir le corps d’une personne âgée ».


Il ne s’agit pas là d’une simple fatigue, de celle qui vous fait reculer votre réveil.

Il s’agit plutôt de cette fatigue qui rend vos muscles et vos articulations douloureux, de celle qui vous ralenti dans vos activités, qui vous rend irritable et qui trouble votre concentration et peut également vous provoquer des troubles de la mémoire.


Comme pour chaque symptôme, l’intensité de cette fatigue, pourra varier d’une femme à une autre.


Cette fatigue chronique à de réelles conséquences, telles que :


· L’isolement et le repli sur soi

· Perturbe la concentration, empêche de travailler correctement

· Augmente le risque de chutes ou de traumatismes

· Favorise les sentiments de tristesse et parfois même la dépression

· Peut augmenter le surpoids, le diabète et les risques cardio-vasculaires


Si vous observez une longue période de fatigue, des difficultés liées à celle-ci au quotidien, consultez un médecin et faites le point.


Quelques astuces pour mieux gérer cette fatigue chronique au quotidien :


· Acceptez là : Cela peut paraître simple, mais acceptez cet état c’est aussi ne plus culpabilisez et apprendre à se ménager et se respecter.

· Programmer dans votre planning des petites pauses : celles-ci vous permettront de pouvoir vous concentrer plus facilement

· Prendre du temps pour vous et vous détendre : Quoi de mieux qu’un bon bain pour soulager son corps et son esprit ? Pas de baignoire ? Une bonne douche chaude !

· Pratiquer une activité physique : la marche en est aussi une, pas besoin de courir vous inscrire à la salle, et puis il vaut mieux commencer doucement.

· Adoptez une alimentation équilibrée et variée

· Avoir des horaires de couchers et de réveils réguliers.

· Favoriser les activités relaxantes une heure avant de vous coucher : étirements, lecture, méditation. Évitez les stimulations et les écrans.

· Évitez les repas copieux, l’alcool, les excitant (tabac, caféine) qui peuvent entretenir une fatigue chronique

· Et le dernier et surement l’un des plus importants : Prenez soin de vous !

Dis nous en commentaire si toi aussi tu es concernée par ce symptôme, comment tu le vis et quelles solutions tu mets en place. La fatigue chronique peut être un réel handicap au quotidien et nous avons besoin d'êtres comprises, pas isolées. Partage cet article si tu veux nous aider à provoquer cette prise de conscience. #SOPK #SOPKETFATIGUE #FATIGUECHRONIQUE #EPUISEMENT #SYMPTOME #UNISFACEAUSOPK.

2 527 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 opmerking


Maëva Caillon
Maëva Caillon
06 feb. 2020

Bonjour,

J’ai lu l’article étant moi même concernée par le SOPK. Et je viens de comprendre pourquoi mon état de fatigue continu depuis toutes ces années. Jusqu’à présent je n’avais pas pensé que cela pouvait en être la cause, j’ai été diagnostiquée il y a 2 ans à peine et je connais encore mal le syndrome et ses conséquences.

Je sais maintenant que je n’ai pas à m’en vouloir d’être fatiguée, cela fait partie de la maladie.

Merci d’avoir éclairé ma lanterne !

Maëva

Like
bottom of page